Chapitres

Ancien Testament

Nouveau Testament

2 Samuel 1 (DarbyR)

David le roi selon le cœur de Dieu : 1 - 10 L’avènement du royaume de David : 1 - 4 1. La mort de Saül et de Jonathan : 1

1 Après la mort de Saül, quand David fut revenu d’avoir frappé Amalek, David habita deux jours à Tsiklag. 2 Le troisième jour, voici, un homme vint du camp, d’auprès de Saül, ses vêtements déchirés et de la terre sur sa tête ; arrivé auprès de David, il se jeta à terre et se prosterna. 3 David lui dit : D’ viens-tu ? Il lui répondit : Je me suis échappé du camp d’Israël. 4 David lui dit : Que s’est-il passé ? raconte-le-moi, je te prie. Il dit que le peuple s’était enfui de la bataille, que beaucoup d’entre le peuple étaient tombés et étaient morts, et que Saül aussi et Jonathan, son fils, étaient morts. 5 David dit au jeune homme qui lui racontait [ces choses] : Comment sais-tu que Saül et Jonathan, son fils, sont morts ? 6 Le jeune homme qui lui rapportait [ces choses] répondit : Je passais par aventure sur la montagne de Guilboa ; je vis Saül qui s’appuyait sur sa lance, et je vis les chars et les cavaliers qui le serraient de près. 7 Il se retourna, me vit et m’appela ; je dis : Me voici. 8 Il me dit : Qui es-tu ? Je lui répondis : Je suis Amalékite. 9 Il me dit : Je te prie, approche-toi de moia, et tue-moi, car l’angoisseb m’a saisi, parce que ma vie est encore toute en moi. 10 Alors je me suis approché de lui et je l’ai mis à mort ; car je savais qu’il ne survivrait pas à sa chute ; et j’ai pris la couronne qui était sur sa tête et le bracelet qui était à son bras, et je les ai apportés ici à mon seigneur. 11 David saisit alors ses vêtements et les déchira ; et tous les hommes qui étaient avec lui [firent] de même ; 12 ils menèrent deuil, pleurèrent et jeûnèrent jusqu’au soir à cause de Saül et de Jonathan son fils, du peuple de l’Éternel et de la maison d’Israël, parce qu’ils étaient tombés par l’épée.

13 David dit au jeune homme qui lui avait rapporté [ces choses] : D’ es-tu ? Il répondit : Je suis fils d’un homme étranger, d’un Amalékite. 14 David lui dit : Comment n’as-tu pas craint d’étendre ta main pour tuerc l’oint de l’Éternel ? 15 Alors David appela un des jeunes hommes et [lui] dit : Approche [et] jette-toi sur lui ! Il frappa [l’Amalékite] et celui-ci mourut. 16 David lui dit : Que ton sang soit sur ta tête, car ta bouche a témoigné contre toi, disant : J’ai mis à mort l’oint de l’Éternel.

17 David prononça sur Saül et sur Jonathan, son fils, cette complainte ; 18 et il dit d’enseigner aux fils de Juda [le chant de] l’Arcd ; voici, il est écrit dans le livre de Jashare :

19 Ton ornement, ô Israël, est tué sur tes hauteurs. Comment les hommes forts sont-ils tombés !

20 Ne le racontez pas dans Gath, n’en portez pas la nouvelle dans les rues d’Askalon ; de peur que les filles des Philistins ne se réjouissent, de peur que les filles des incirconcis ne tressaillent de joie.

21 Montagnes de Guilboa, qu’il n’y ait pas de rosée, pas de pluie sur vous, ni des champs d’offrandesf ; car fut jeté comme une chose souillée le bouclier des hommes forts, le bouclier de Saül, [comme s’il n’avait] pas été oint d’huile.

22 L’arc de Jonathan ne cessait pas de verser le sang des tués, de percer la graisse des hommes fortsg ; et l’épée de Saül ne revenait pas à videh.

23 Saül et Jonathan, aimés et agréables dans leur vie, n’ont pas été séparés dans leur mort. Ils étaient plus rapides que les aigles, plus forts que les lions.

24 Filles d’Israël, pleurez sur Saül, qui vous revêtait d’écarlate, magnifiquementi, qui a couvert vos vêtements d’ornements d’or.

25 Comment les hommes forts sont-ils tombés au milieu de la bataille ! Comment Jonathan a-t-il été tué sur tes hauteurs !

26 Je suis dans l’angoisse à cause de toi, Jonathan, mon frère ! Tu étais pour moi plein de charmes ; ton amour pour moi était merveilleux, plus [grand] que l’amour des femmes.

27 Comment sont tombés les hommes forts, et ont été détruits les instruments de guerre !


  • a. ou : Tiens-toi sur moi, ici et v. 10.
  • b. Le sens du mot est incertain.
  • c. héb. : détruire.
  • d. ou : [à tirer de] l’arc.
  • e. qqs. : du Juste (droit) ; voir Josué 10. 13.
  • f. c.-à-d. : qui produisent de quoi faire des offrandes.
  • g. litt. : ne se retirait pas du sang des tués [et] de la graisse des hommes forts.
  • h. c.-à-d. : l’épée de Saül accomplissait toujours sa mission.
  • i. ou : avec délices.
info Les numéros Strong ont été affectés sur la version DarbyR, mais ils n’ont pas été fiabilisés pour l’instant.
navigate_before navigate_next translate settings arrow_upward