Ancien Testament

Nouveau Testament

Outils multitraductions

Philémon 1-25 (DarbyR)

Adresse (v. 1-3)

1 Paul, prisonnier de Jésus Christ, et le frère Timothée, à Philémon, notre bien-aiméa compagnon d’œuvre, 2 à la sœur Apphie, à Archippe notre compagnon d’armes, et à l’assemblée qui [se réunit] dans ta maison : 3 Grâce et paix à vous, de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ !

Action de grâces au sujet de Philémon (v. 4-7)

4 Je rends grâces à mon Dieu et fais toujours mention de toi dans mes prières 5 car j’entends parler de l’amourb et de la foi que tu as envers le Seigneur Jésus et pour tous les saints 6 de sorte que ta communion dans la foic agisse en reconnaissant tout le bien qui est en nousd à l’égard du Christ Jésus. 7 Nous avons en effet une grande joie et un grand encouragement dans ton amour, parce que le cœur des saints est réconfortée par toi, frère.

Intercession en faveur d’Onésime (v. 8-21)

8 Aussi, bien que j’aie une grande liberté en Christ de te commander ce qui convient, 9 à cause de l’amour, je te prie plutôt, tel que je suis, Paul, un vieillardet maintenant aussi prisonnier de Jésus Christ –, 10 je te prie pour mon enfant que j’ai engendré, étant dans les chaînes, Onésimef. 11 Il t’a été autrefois inutile, mais maintenant il est utile, à toi comme à moi ; 12 et je te l’ai renvoyé, lui qui est comme une partie de moi-mêmeg. 13 J’aurais bien aimé le retenir près de moi, pour qu’il me serve à ta place alors que je suis enchaîné à cause de l’évangile ; 14 mais je n’ai rien voulu faire sans ton avis, pour que le bien que tu fais ne soit pas l’effet de la contrainte, mais de ton bon vouloir. 15 Car c’est peut-être pour cela qu’il a été quelque temps séparé [de toi] : afin que tu le possèdes pour toujours, 16 non plus comme un esclave, mais au-dessus d’un esclave, comme un frère bien-aimé, spécialement pour moi et combien plus pour toi, et en tant qu’hommeh, et dans le Seigneur.

17 Donc, si tu me considères comme associé [à toi], reçois-le comme moi-même. 18 Mais s’il t’a causé du tort ou s’il te doit quelque chose, mets-le à mon compte. 19 Moi, Paul, je l’écris de ma propre main : c’est moi qui paierai (pour ne pas te dire que tu te dois toi-même aussi à moi). 20 Oui, frère, que je tire ce profiti de toi dans le Seigneur : réconforte mon cœurj en Christ. 21 C’est pleinement assuré de ton obéissance que je t’écris : je sais que tu feras même plus que je ne dis. Salutations (v. 22-25) 22 Mais, en même temps, prépare-moi aussi un logement, car j’espère que, en réponse à vos prières, je vous serai donnék.

23 Épaphras, mon compagnon de captivité dans le Christ Jésus, 24 Marc, Aristarque, Démas, Luc, mes compagnons d’œuvre, te saluent. 25 Que la grâce dul Seigneur Jésus Christ soit avec votre esprit!


  • a. ou : le bien-aimé et notre.
  • b. ou : de ton amour.
  • c. ou : la communion de ta foi.
  • d. ou : parmi nous.
  • e. litt. : les entrailles des saints sont apaisées.
  • f. onèsimos signifie en grec : utile ; d’où le v. 11. Onésime est un esclave fugitif, converti par la prédication de Paul, alors en prison. Voir Colossiens 4. 9.
  • g. litt. : lui, c’est-à-dire mes propres entrailles.
  • h. litt. : dans la chair.
  • i. tirer profit : en grec, même racine que onèsimos, utile.
  • j. voir note v. 7.
  • k. donné comme une grâce.
  • l. ou : de notre.
info Les numéros Strong ont été affectés sur la version DarbyR, mais ils n’ont pas été fiabilisés pour l’instant.
navigate_before navigate_next translate settings arrow_upward